Está usted en la página www.ebj-prof.com >"Hablar"de Eugenio Besnard-Javaudin, profesor de español, CPGE, Rennes, lycée Chateaubriand

Fromage1.jpg (5214 octets) Inicio Estudiar Fromage1.jpg (5214 octets) Hablar Fromage1.jpg (5214 octets) Descubrir Fromage1.jpg (5214 octets) Visitar Fromage1.jpg (5214 octets) Informar Fromage1.jpg (5214 octets) Comer Fromage1.jpg (5214 octets) Enseñar

Está en  "Hablar" > Corriger son niveau de langue, Enrichir son niveau de langue 

corriger son niveau de langue

Enrichir son niveau de langue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

corriger son niveau de langue

Je me propose dans un premier temps de faire avec vous un petit relevé des fautes les plus fréquemment constatées dans les productions écrites et orales des élèves et étudiants, mais en n’évoquant pas les erreurs graves, qui sont finalement celles qui disparaissent facilement avec un peu de volonté (les accords, les conjugaisons, par exemple…)

problème rencontré

solution à mettre en oeuvre

accents sur les verbes
(la place des)

L’accent écrit est un fait de grammaire, pas une " décoration " : temps, personne et prononciation sont définis par cet accent. La solution à mettre en œuvre si vous faites souvent ces fautes sur vos conjugaisons, c’est de vous constituer une petite fiche où, temps par temps, vous établirez la liste des personnes où se trouvent des accents écrits (ex. : présent de l’ind. : accent sur la 2e du pluriel - áis, -éis, -ís)

ACORDAR et RECORDAR
(la construction de)

Ces deux verbes ont le même sens (se souvenir) mais pas la même construction:
Il se souvient de sa jeunesse = Recuerda su juventud
                                               ou Se acuerda de su juventud

apocope (l’)
de grande, primero, tercero

L’apocope est un phénomène qui fait perdre une lettre ou un syllabe à certains adjectifs devant un mot singulier.
Pour primero et tercero, ce mot doit être masculin : El primer terceto, el tercer párrafo, mais la primera estrofa et la tercera idea.
Pour grande, le mot singulier peut être masculin ou féminin : La gran ciudad, el gran desierto.
Jamais d’apocope au pluriel : los primeros visitantes, los grandes proyectos

DE + infinitif
(La traduction de)
(cela permet de dire, il m’a dit de faire, il est difficile de constater, etc...)

Tout d’abord, DE + infinitif en espagnol traduit une hypothèse peu probable :
De saberlo, no habría venido " = si j’avais su, je ne serais pas venu.

il est difficile de constater = es difícil constatar (pas de préposition DE)
cela permet de dire,= permite decir (pas de préposition DE)
il m’a dit de faire= me dijo que hiciera (verbe d’ordre + que + subjonctif)

" en + gérondif " (le sens de)

le gérondif espagnol traduit la plupart du temps une action progressive. ex.: " comiendo " = en mangeant.
mais si votre phrase espagnole présente l’expression " en comiendo ", cela se traduira par " dès qu’il eut mangé "

esta ¹ ésta ¹ está

-esta chica está en Madrid. (cette jeune fille se trouve à Madrid)
-¿ ésta? (celle-ci ? )

ETRE (traductions de )

SER : ce verbe signifie " se définir comme " en espagnol, et il peut la plupart du temps être remplacé par " Definirse como " : Esta mesa es verde = se define su color como verde.
Il permet donc de définir la couleur (es verde), le sexe (es un hombre), le nombre (somos cinco hermanos.), la profession (soy profesor), le statut social (soy estudiante, alumno, parado, etc ...), l’heure (son las cuatro de la tarde), etc ...
On l’utilise aussi pour exprimer la voix passive (moins courante en espagnol qu'en français), lorsque l’action est envisagée en train de se faire.

ESTAR : Ce verbe signifie " se trouver " en espagnol, et il peut la plupart du temps être remplacé par " Situarse " : Madrid se sitúa en Castilla = está en Castilla.
Il permet donc de faire des situations temporelles (estamos en 1998), spatiales (estamos en Europa), abstraites ou concrètes (estar muerto, estar embarazada, en dificultad, etc ...).
On l’utilise aussi pour exprimer lorsque l’action est terminée : el muro está pintado.
Enfin, il permet de construire la forme progressive avec un gérondif (" être en train de... " ex. : estoy viajando

Gallicismes

Ce sont les mots que vous inventez à partir de votre langue natale (en général le français), sans aller les vérifier dans le dictionnaire. Il est bien connu que " l’espagnol est une langue facile, puisqu’il suffit de mettre des a ou des o à tous les mots pour que cela marche " (hum ! hum! ), mais demander des " pechas " chez le marchand de fruits ne vous permettra pas d’obtenir des melocotones.
Il existe un autre genre de gallicisme, plus sournois, car ce sont des mots authentiquement espagnols, mais non utilisés dans leur contexte normal. Par exemple le mot handicap existe en espagnol, mais il ne s’applique que dans le domaine du sport (handicap = retard par rapport aux autres concurrents). Tabla désigne une planche, et non une table. Le bon usage du dictionnaire vous permettra d'éviter ce genre de fautes.

indéfinis
(tal, cierto, semejante, otro, etc ...)

les adjectifs indéfinis n’ont pas besoin d’articles indéfinis : Je remarque une certaine poésie dans ce texte = Noto cierta poesía en este texto. Il y a un autre problème = Hay otro problema.

participe passé ¹ gérondif

Curieusement, nombreux sont les devoirs qui présentent des confusions entre ces deux formes verbales pourtant radicalement différentes. A vous de bien comprendre quand on utilise l’un et l’autre.
participe passé : pour les temps composés, construits avec HABER (hemos visto que ...); pour la voix passive (el texto fue escrito por Lorca); comme adjectif qualificatif (una casa destruida)
gérondif : pour la forme progressive (estamos estudiando) et pour évoquer les différents moments de l’action (IR, SEGUIR, ANDAR, etc ... + gérondif), pour traduire une action en train de se faire (practicando se aprende)

participe passé en espagnol
(l’accord du)

L’accord du participe passé en français est un vrai cauchemar, tant pour les étrangers qui apprennent notre langue que pour les Français eux-mêmes ! Le Grevisse, la " bible " de la grammaire française, relève des centaines de cas spéciaux et d’exceptions.
L’accord du participe passé en espagnol est un vrai plaisir : Jamais d’accord avec HABER, accord systématique avec SER et ESTAR.
Los hombres han visitado - La puerta fue abierta por el portero.

" positivo " et " negativo "

Ces deux mots n’ont rien à faire dans un devoir " littéraire ". En effet, ce sont les adjectifs du pauvre, car ils ne signifient rien de précis. C’est trop facile de qualifier un fait ou un personnage de " positivo " ou de " negativo " : vous êtes censés posséder un lexique très varié, et vous ne devez pas vous laisser aller à la facilité de ces mots passe-partout. Afin de toujours avoir l’adjectif parfaitement adapté à la situation, faites le petit tableau suivant et complétez-le avec 40 adjectifs dans chaque colonne.

+

-

bueno, grande, interesante, agradable, cómico, etc...

malo, pequeño, aburrido, desagradable, triste, etc...

remonter.gif (496 octets) volver al principio

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment enrichir mon niveau de langue ?

corriger votre niveau de langue est une chose, l’enrichir, c'est-à-dire le rendre plus élégant, en est une autre. Pour tous les examens d'espagnol qui vous attendent, la différence entre une note "moyenne" et une "bonne", c'est souvent la richesse du lexique, des expresions, des constructions.. Voici quelques principes de base, qui sont très loin d’être suffisants :

" cosa "
Voici l’exemple-type du mot parfaitement correct en espagnol, mais que les hispanohablantes n’emploient pas du tout de la même façon que les français. Soit trois exemples de phrases couramment trouvées dans les copies :
" Es una cosa muy interesante "
" Podemos decir muchas cosas de este texto. "
La cosa que nos llama la atención es ... "

Dans les trois cas, les phrases sont correctes, mais peu espagnoles. En effet, il est fort probable que dans le même cas, un Espagnol aurait dit :
" Es algo muy interesante "
" Podemos decir mucho de este texto. "
Lo que nos llama la atención es ... "

En un mot, à chaque fois que vous aurez envie d’employer ce mot, demandez-vous s’il n’est pas possible de le remplacer par l’un des équivalents que je viens de vous proposer.

 

" Positivo / Negativo "
Exemple typique d’appauvrissement de la langue, ces deux mots ne veulent en réalité rien dire. Je vous renvoie au chapitre précédent (tableau des erreurs les plus souvent constatées dans les devoirs)

 

" soler "
Voici un bel hispanisme !  Jamais un Espagnol ne dirait :
" El autor tiene la costumbre de escribir con un estilo lírico " La phrase " authentique " serait:
" El autor suele escribir con un estilo lírico "

 

" ambos, ambas "
Là aussi, il existe des expressions propres à l’Espagnol :
Las dos concepciones del mundo se oponen. "  deviendra dans vos devoirs écrits et oraux :
Ambas concepciones del mundo se oponen. "

remonter.gif (496 octets) volver al principio